Cie Nous et Cie Uzumaki

Soirée spectacles au MEG


Jeudi 23 février | 20:00

©DR

Soirée spectacles composée de deux compagnies : la compagnie japonaise Nous et la compagnie française Uzumaki. A la fin de la représentation, une discussion aura lieu avec les équipes artistiques.

Tout public

Compagnie Uzumaki
JE suis TOI

Durée : 30 min

«J’ai eu l’occasion d’assister au spectacle « Promenade Obligatoire » d’ Anne Nguyen, chorégraphe de la Cie par Terre , avec qui je travaille régulièrement. Une image m’a particulièrement inspirée: un danseur debout, en popping, déambulant et un autre au sol suivant les mouvements du premier, comme son ombre. Je me suis rappelée quand on était enfant, l’ombre était un mystère… Cette forme était toujours là sur nos pas, à nous suivre, tantôt à droite, tantôt à gauche, tantôt derrière ou même devant nous. Elle pouvait être petite ou gigantesque, elle pouvait nous amuser comme nous effrayer. Cela m’a donné envie de développer ce thème, car je pense que les recherches chorégraphiques peuvent être multiples et variées si la discipline utilisée est le Breakdance (danse au sol).

J’ai cherché ce que pouvait représenter l’ombre. Outre la copie indissociable projetée sur le sol ou sur un mur, d’une personne, elle a une signification symbolique existentielle. L’ombre représente le côté obscur et caché, c’est son inconscient. L’ombre est figurée dans de nombreuses cultures et mythes sous la forme d’un personnage maléfique. En psychologie analytique, je m’en réfère -ayant fait des études de licence de Psychologie- l’ombre est un «éternel antagoniste», à l’origine de nombreux conflits psychiques. C’est l’un des principaux archétypes décrits par Carl Gustav Jung dans le cadre de sa psychologie analytique. Les dissemblances de cette part d’ombre et de la conscience sont source d’antagonismes. Selon C.G. Jung: «L’ombre est quelque chose d’inférieur, de primitif, d’inadapté et de malencontreux, mais non d’absolument mauvais…». Elle se retrouve également dans les rêves et dans les projections psychiques liées( par exemple à la peur de l’autre). Simultanément, j’ai appris qu’au Japon, de jeunes adultes s’excluent de la vie sociale. On appelle ce phénomène Hikikomori. Celui-ci serait lié à une fragilité face au monde ‘réel’ qui entoure ces personnes. Quel serait le moyen de surpasser ce conflit intérieur? L’ombre et l’analyse de soi pourraient éventuellement apporter une réponse à ce conflit. J’ai voulu parler de cette problématique à travers l’expression chorégraphiée de l’ombre et du personnage masculin qui sort de son isolement pour prendre sa vie en main et affronter les autres et son ombre ( lui- même).

Le duo en danse me permettra de développer ce thème. Il sera mixte : le personnage masculin aura une ombre féminine afin d’exprimer l’ambivalence de féminité de l’homme. Mais l’ombre pourra aussi devenir masculine et le personnage féminin devenir réel. Entre fiction et rêve, où est la frontière? L’ombre agira en tant que stimuli des craintes, des désirs du personnage. A travers un jeu d’oppositions, d’imbrication, de fuite ou d’approche, les deux interprètes apporteront dans l’expression du thème, grâce au Breakdance, de la fluidité et une grande technicité dans les mouvements au sol. L’objectif est de transformer le break( danse très individualiste) en une danse beaucoup plus «collée», une danse-contact avec son florilège de voltiges et de portés. Le plateau sera tout d’abord l’endroit où s’enferme le personnage. Il n’y aura pas ou très peu de décor scénique. Celui ci évoluera pour représenter l’extérieur. La bande son sera issue d’un arrangement musical de plusieurs musiques déjà existantes ainsi que de musiques composées par Patrick Chamblas. Celles-ci seront électroniques et acoustiques, mais rythmées.»

Compagnie Nous

Durée : 20 min

La compagnie Nous, originaire de Kyoto et composée des danseurs Kou Yamamoto et Rion Watley, présente un duo rafraîchissant sur l’expression de la vie et de ce qu’elle peut provoquer en nous. Cette danse, parfois joliment déformée, brise les barrières du genre hip-hop et invite à une prise de conscience : être à l’écoute des sensations de l’instant et se rappeler de son corps. L’expression de NOUS n’a ni sens ni but. Elle cherche à être source d’éveil et à se répandre librement, comme des fragments positifs conduisant vers l’avenir. La compagnie Nous produit ses propres sources de son.

Site web : http://www.nous-co.com/

Biographies

Valentine NAGATA RAMOS

Biographie

Valentine NAGATA RAMOS

Laurent Kong a Siou

Biographie

Laurent Kong a Siou

Cie UZUMAKI

Biograpjhie

Cie UZUMAKI

Crédits Compagnies

Interprètes : Laurent Kong A Siou et Valentine Nagata-Ramos
Création Lumière : Stephane Loirat Arrangement musical et composition: Patrick Chamblas

PARTENAIRES:
Production : Cie Uzumaki
Coproductions : CCN La Rochelle / Poitou-Charentes, Kader Attou / Cie Accrorap, Initiatives d’Artistes en Danses Urbaines ( Fondation de France-Parc de la Villette avec le soutien de la Caisse des dépôts et de l’Acsé), Centre Chorégraphique National de Créteil et du Val de Marne / Cie Käfig. Soutiens : Initiatives d’Artistes en Danses Urbaines (Fondation de France – Parc de la Villette – avec le soutien de la Caisse des Dépôts et de l’Acsé), CCN La Rochelle / Poitou-Charentes, Kader Attou / Cie Accrorap, L’avant Scène Cognac et l’ASERC, Centre de danse du Galion d’Aulnay-sous-bois, CND de Pantin, Centre Chorégraphique National de Créteil et du Val de Marne / Cie Käfig, Centre chorégraphique Pôle Pik – Bron, Maison Folie Wazemmes – Lille. La compagnie Uzumaki a le soutien de la DRAC Ile-de-France – Ministère de la culture et de la communication – dans le cadre de l’aide au projet et a obtenu la bourse d’aide à l’écriture de l’association Beaumarchais-SACD.

www.compagnie-uzumaki.com